Unit4
Blog
directeur financier

Le nouveau visage du Directeur Financier

Posté(e) par  Esther Edelstein

Autrefois rompu à l'exercice de fournisseur d'informations, le "nouveau directeur financier", a vu sa fonction prendre du relief pour s'imposer véritablement dans la stratosphère décisionnelle de l'entreprise. 

 

D’une fonction statutaire à une fonction stratégique

 

A l'origine simple "business partner" - entendre partenaire économique -, le DAF se révèle être aujourd'hui un incontournable "business maker" - traduire créateur d'opportunités d'affaires. C'est, en tout cas, ce qui ressort d'une récente étude menée par Capgemini Consulting. Signe des temps - la crise économique est surtout passée par là -, l'évolution de la fonction de Directeur des Affaires Financières s'observe moins dans son champ d'action que dans la valeur stratégique qui lui est désormais reconnue.

Une progression du périmètre d'action. L'organisation des mastodontes du CAC 40, démontre que la quasi-moitié des directeurs financiers - 40%, pour être plus précis - sont aux commandes de la stratégie lorsque 20% déploient aussi leur expertise dans l'opérationnel. Résultat : pour le DAF désormais à l'origine de la création de valeur, le curseur a eu l'opportunité de se déplacer d'une fonction statutaire à une fonction stratégique.

Tendance qui se vérifie davantage à l'occasion du sondage d'un panel de membres de la DFCG sur l'étendue de leur champ d'action. Sondage articulé autour de quatre (4) types de fonctions :

1 - La comptabilité et le contrôle de gestion, considérés comme fonctions "statutaires" classiques du DAF.

2 - La stratégie et le développement.

3 - Les fonctions expertes.

4 - Le management d'entité opérationnelle.

A l'issue du questionnaire, ce sont la transversalité de la fonction de DAF et son évolution vers un rôle de stratégiste qui se distinguent. Le DAF est plus que jamais au cœur même des activités de l'entreprise. "Désormais, on parle finance en comité de direction", constate d'ailleurs un Directeur Financier. Merci la crise ? Oui, mais pas que.

DAF, risk management et transformation digitale

L'évolution des responsabilités du DAF pourrait aussi s'expliquer par l'apparition de nouvelles fonctions telles que le risk management ou encore celles liées à la transformation. A cela, s'ajoute la recherche de plus en plus accrue de leviers d'optimisation des organismes juridiques et fiscaux.

Si l'on n'attend pas d'un Directeur Financier qu'il maîtrise sur le bout des doigts de telles fonctions, il aura cependant intérêt à veiller à les sécuriser et à les traiter de façon professionnelle. Même si, faut-il le préciser, ces domaines convoquent très souvent des renforts externes.

 

Esther Edelstein

 

 

Suivre linkedin