Les 5 plus grands défis de la Finance aujourd'hui | Unit4
Aller au menu principal
issues facing finance

Les 5 plus grands défis de la Finance aujourd'hui

La transformation s’accélère au sein de l’ensemble des secteurs de l’entreprise. Mais la pression s’accentue sur le département financier qui est à l’origine des décisions concernant les investissements stratégiques clés.

Mais la Finance est confrontée à ses propres défis, à la fois en termes de soutien aux priorités de l’entreprise et d’optimisation de ses propres activités. Il peut néanmoins être difficile de déterminer les secteurs d’intervention privilégiés en raison d’une pression constante.

Un récent rapport de The Hackett Group, a mis en évidence plusieurs enjeux et domaines prioritaires au cours de l’année à venir pour les directeurs financiers. Nous pensons que les 5 domaines suivants représentent les enjeux principaux auxquels s’attaquer, à la fois en termes de création de valeur pour l’entreprise et d’amélioration de la capacité des Finances à fournir des conseils stratégiques et des partenariats clés à d’autres départements.

1. Incarner le rôle de conseiller stratégique

Hackett met en avant que le rôle croissant de la finance dans l’orientation stratégique de l’entreprise s’est accru en raison de la crise du COVID. Le besoin en élaboration de scénarios réaliste a impliqué une plus étroite collaboration entre les professionnels de la finance et les chefs d’entreprise pour permettre de mieux comprendre certains des choix difficiles que nous avons tous été contraints de faire au cours de l’année écoulée : de l’attribution des ressources à l’exécution des plans.

La finance joue un rôle de plus en plus central dans ce type de processus décisionnels de haut niveau, en particulier dans des domaines d’investissement tels que la transformation numérique et la comparaison des profils de valeur, de risque et de rendement relatifs de divers projets. Le besoin de conseils stratégiques de la part de la finance ne fera qu’augmenter, car la pandémie oblige les organisations à accélérer la numérisation et l’adoption de nouvelles technologies et capacités.

2. Améliorer l’agilité financière

Les transformations rapides rendent de plus en plus difficile la prévision des besoins financiers à venir. Les organisations doivent être en mesure de réévaluer rapidement leurs priorités, de redistribuer les fonds et les ressources, et même d’effectuer des basculements stratégiques d’un mois sur l’autre.

Cette évolution vers une transformation constante et rapide implique une mise sous pression des départements financiers pour laisser derrière eux les approches traditionnelles de prévision. Ils doivent par ailleurs adopter des calendriers prévisionnels et des plans de scénario plus flexibles qui créent la flexibilité et l’agilité nécessaires afin de réaligner les priorités de l’ensemble de l’organisation et répondre à un certain nombre de scénarios d’avenir possibles.

On s'attend à ce que cette tendance conduise à une plus grande intégration de la finance avec le reste de l’entreprise via des plate-formes  numériques DOP, ce qui permettra à l’équipe financière de gérer de nouvelles fonctionnalités telles que l’analyse, la prévision intelligente et la gestion des risques à l’échelle de l’entreprise.

3. Moderniser les plate-formes logicielles financières

La numérisation est à l’ordre du jour et bien souvent, cela implique de remplacer les systèmes existants fragiles et obsolètes qui entravent la flexibilité et l’intégration. Le besoin en fonctionnalités améliorées, telles que l'analyse des données en temps réel, a déjà entraîné une augmentation de l’adoption de l’ERP cloud (en hausse de 25 %).

Les capacités uniques du cloud présentent un avantage conséquent pour les dirigeants financiers : capacité de stockage et puissance de calcul pratiquement sans aucune limite qui permettent des analytiques avancées en passant par une automatisation des processus reposants sur l’IA jusqu’à une sécurité et une évolutivité améliorées. Cela permet l’intégration entre différents systèmes sources et rend possible une « source unique de vérité » dans toute l’entreprise pour une prise de décision plus performante et plus agile.

4. Unifier les stratégies financières avec les stratégies de ressources humainespour répondre aux besoins de l’entreprise

Récemment encore, les directeurs financiers avaient peu à voir avec la stratégie des RH. Mais grâce à l’évolution rapide de la science des données et son rôle croissant dans la gestion des entreprises, de nouveaux profils de compétences sont apparus (des experts en cybersécurité aux analystes de données). C'est pourquoi il est nécessaire d'accorder plus d'attention au thème de la formation et du développement, non seulement dans le domaine financier, mais aussi dans l'ensemble de l'entreprise..

Cette nouvelle approche de la gestion des talents exigera l’établissement d’alliances stratégiques clés entre les finances et les ressources humaines, combinant ainsi des bases de connaissances et des données afin de parvenir à des stratégies solides à long terme pour attirer les talents nécessaires et maintenir les compétences à jour.

« Les recherches de Gartner® montrent que cinq compétences numériques sont cruciales et applicables au travail financier de back-office, middle-office et front-office. Il s’agit des connaissances technologiques, de la traduction numérique, de l’apprentissage et du développement numériques, de la gestion des préjugés propres au numérique et de l’ambition numérique ».

5. Tirer parti des nouvelles technologies financières

Selon Gartner, « la RPA (ou automatisation robotisée des processus) et l’automatisation des flux de travail demeurent essentielles \[en tant qu’initiative de numérisation]. Dans la finance l’automatisation des processus a engendré vitesse, efficacité et optimisation des coûts. Compte tenu de ces avantages, l’utilisation de l’automatisation des processus robotiques (RPA), le choix d’automatisation pour les équipes financières a connu de fait une croissance exponentielle ».

The Hackett Group attribue la transformation réussie de la fonction financière à la mise en œuvre généralisée de la RPA, de l’IA et des outils cognitifs.

Nous estimons que l’avenir des organisations dépendra de la mise en place de l’automatisation dans des processus complexes, ce qui donnera ensuite à la finance l’espace, le temps et la capacité d’identifier de nouvelles méthodes d’innovation et de création de la valeur. Cela permettra de sécuriser la position de l’équipe en tant que conseillers avisés de l’entreprise avec la capacité d’aider l’organisation à identifier les opportunités pour augmenter les revenus, économiser de l’argent et déployer les finances de manière stratégique afin de maintenir la croissance continue.

Comment Unit4 peut-il vous aider à aborder ces tendances ?

Unit4 crée une technologie d’entreprise conçue pour créer de nouveaux modèles de travail pour vos équipes. Notre solution FP&A (planification et analyse financières) utilise une puissante automatisation pilotée par l’IA pour aider les équipes financières à créer des plans de scénarios performants et flexibles, des calendriers prévisionnels et des budgets qui permettent à votre organisation de prendre en compte une multitude d’avenirs possibles.

Pour découvrir ce que nos solutions sont en mesure d’accomplir, consultez ici la solution FP&A ou cliquez ici pour réserver une démonstration.

The Hackett Group est un analyste et un groupe de recherche de premier plan qui a réalisé en décembre 2020 « Le programme du directeur financier : recherche complémentaire » et par la suite, Nilly Essaides, Tom Willman et Jim O’Connor (tous membres du Hackett Group) ont créé « Programme du directeur financier 2021 : 10 questions clés sur lesquelles la finance doit agir dès à présent ».

Inscrivez-vous pour voir plus d’informations de ce type

Powered by Translations.com GlobalLink OneLink SoftwarePowered By OneLink