Unit4
Blog
des employés communiquent en direct grâce à la révolution digitale

La révolution digitale transcende les modèles économiques des entreprises.

Posté(e) par  Esther Edelstein

Comment la révolution digitale transcende les modèles économiques des entreprises.

deux hommes face à la technologie

 

Nous courons tous - ou presque - après le futur, c’est une évidence. Mais Monsieur Futur, il aime parfois jouer avec nos émotions. Tenez par exemple : nous attendions avec une patience qui tient de la charité attentive la voiture volante, on a eu droit à la voiture électrique - coucou, Autolib. Nous rêvions de robots intelligents, l’oncle Steve nous a servi des téléphones connectés. Parce que nos valeurs consentent désormais à copiner avec le digital.

Le digital serait-il donc le nouveau Saint Graal, ce mantra qu’on dégaine telle une punchline implacable ? 

Nous articulerons notre réponse en deux temps. Dans un premier article, nous verrons que la révolution digitale se nourrit de l’innovation. Le second volet démontrera comment le digital vampirise notre quotidien.

PARTIE 1 : LA RÉVOLUTION DE L’INNOVATION.

Pas de révolution digitale sans innovation ! Et l’innovation est surtout une irrésistible incantation à la rupture. Mais ce vent nouveau qui souffle sur notre façon d’appréhender l’avenir n’inspire pas que de bons sentiments. Une sorte de querelle trans-générationnelle semble, en effet, avoir pris corps. Face à face la « vieille garde » - souvent épinglée en flagrant délit de ringardise - et les nouveaux Rois de la Tech - aussi agiles que fringants, cultivant le sens de la killer application.

Prenons le cas d’AirBnB : Nathan, Brian et Joe - rassurez-vous, ce ne sont pas les nouveaux 2B3 -, trois jeunes Américains passionnés de tout ce qui se trame dans nos habitations, n’ont rien de moins qu’offert une belle cure de jouvence aux lois poussiéreuses de la location d’hébergements - et bang, la razzia planétaire ! -, s’attirant dans la foulée l’ire d’hôteliers historiques mal dans leur peau.

L’innovation frugale. La - mauvaise - conjoncture économique des pays riches, couplée à la pénurie de certaines ressources naturelles, commandent de repenser nos business models. Les pays et continents émergents comme l'Inde, le Brésil, la Chine ou encore l'Afrique, rompus à l'exercice de débrouillardise pour braver la difficulté, insufflent un vent d'optimisme sur l'économie mondiale. De cette énergie positive, est née l'innovation frugale, ou innovation Jugaad. L'esprit Jugaad, - terme hindi qui se traduirait par "débrouillardise", "système D" -, c'est l'éloge du "faire mieux avec moins"Navi Radjou - consultant en innovation frugale et co-auteur du best-seller L’innovation Jugaad - en est le prophète. Parce qu'il estime qu'on peut faire le choix du modèle frugal tout en imposant une technologie avancée. L'idée commence à flatter les cultures occidentales.

Le monde n’ayant de cesse de bouger, proposer des solutions flexibles et personnalisées devient un impératif. Dans le Cloud - vive les nuages ! -, Unit4, éditeur de logiciels ERP, joue lui aussi la carte de la rupture. Si autrefois sur ce créneau, les stratégies classiques étaient pour l’essentiel tournées vers le produit - parce qu’il fallait satisfaire la demande du secteur de fabrication -, aujourd’hui, un nouveau critère s’impose : ajuster l’outil aux besoins de la personne. C’est la revanche de l'approche dite people centric, tournée vers l'individu. Unit4 qui se positionne comme « une alternative aux marques historiques » - c’est Bertrand Boulet, Directeur Général de la filiale en France qui le dit -, innove ainsi avec sa solution Unit4 Business World, développée autour des besoins et expériences des utilisateurs et inspirée des applications intuitives mobiles.

Ces innovations de rupture, on le voit, distillent de nouveaux engrais à un paysage économique et culturel plus que jamais globalisé. Parions que nous n’en sommes qu’à l’aube d’un mouvement qui n’a pas d’autre énergie que de s’accélérer - et d’accélérer le monde avec lui. Mais comment cette révolution de l’innovation affecte-t-elle déjà notre quotidien ? Nous essayerons de le comprendre dans la seconde partie de notre analyse. Stay tuned !

Esther Edelstein

 

 

Suivre linkedin